Retour aux actualités

Who’s Next : un événement de plus en plus green…

Interview de Frédéric Maus, directeur de Who’s Next, qui accueille IMPACT, le premier évènement hybride pour une mode éco-responsable.

wsn_sept19_1[231]

 

Quels sont les grandes nouvelles orientations de Who’s Next ?

Quand je suis arrivé à la direction du groupe, il y a un an et demi, plusieurs choses se sont passées, notamment un re-branding de nos évènements.  WHO’S NEXT, porte de Versailles, le plus grand concept store du monde avec du prêt à porter, de l’accessoire, du lifestyle, de la beauté. Et PREMIERE CLASSE, au jardin des Tuileries, un salon dédié à l’accessoire de mode.

Du côté du digital, nous voulons offrir toujours plus d’outils afin d’améliorer l’expérience distributeurs et acheteurs. Préparer en amont ce moment et optimiser sa visibilité sur l’évènement est essentiel. Nous initions aussi des rencontres comme les masterclasses avec des experts. Un rendez-vous très apprécié.

A côté de cela, la nouveauté de la rentrée, c’est le lancement d’IMPACT, en marge de WHO’S NEXT. Un évènement dédié à la mode engagée, substainable et responsable et ouvert à tous les acteurs : marques, distributeurs, sourcing et consommateurs finaux. On essaie de réunir toutes les parties prenantes de cette mode engagée.

 

Un lien avec les GREEN FASHION DAYS de Roubaix ?

Oui, ils sont partenaires, comme ANTIFASHION. Il s’agit d’un format collaboratif. Le but d’IMPACT est de faire avancer la mode, d’offrir une caisse de résonnance à toutes les initiatives qui ont un impact positif sur la filiale. Nous avons aussi des partenaires distributeurs, comme LES GALERIES LAFAYETTE, qui viennent présenter leur initiative GO FOR GOOD.

 

impact_2

 

De nouvelles marques sur le salon ?

Oui : 400 nouvelles marques sur Who’s Next et 100 % de nouvelles marques sur IMPACT.

 

Quelle relation entretenez-vous avec les marques ?

On renforce l’aspect collaboratif avec les marques, notamment sur les réseaux sociaux, dans le but de leur offrir toujours plus de visibilité. Aujourd’hui le salon apporte de l’expérience, des solutions. On tend à des relations de plus en plus individualisées avec chacune des marques présentes.

 

Pourquoi avoir intégré de la cosmétique, la Villa Beauté ?

A la base, on n’est pas des vendeurs de cosmétiques. Mais aujourd’hui un magasin qui source une petite marque de cosmétique et l’intègre dans sa boutique, ça crée du trafic, de la curiosité. C’est un cercle vertueux pour tout le monde. On a un parti-pris très fort sur La Villa Beauté : présenter uniquement des marques indépendantes, extrêmement engagées. C’est notre troisième édition, et ça plaît ! Cela va dans le sens de la « concept-storisation» de Who’s Next ! En tant que consommateur, les boutiques dans lesquelles on a envie de rentrer sont souvent celles où il va y avoir un petit objet, quelque chose de différent qui attire notre regard.  C’est pourquoi on a changé la structure de Who’s Next en apportant du lifestyle et de la beauté, tout en conservant le socle d’origine, le prêt à porter et l’accessoire, qui fait notre renommée depuis 25 ans.

 

Les acheteurs apprécient ils cette nouvelle formule ?

Ils apprécient les différents évènements et circulent très facilement d’une zone à l’autre. C’est aussi pour eux un moment d’échanger, de se rencontrer, de faire du networking. Dans ce monde qui bouge si vite, c’est important de discuter avec des gens de la profession, de sentir les choses et Who’s Next c’est le lieu où le faire.

 

Aujourd’hui, comment percevez-vous le futur des indépendants ?

Avec toute l’équipe, nous sommes partis à la rencontre des multimarques en France et un peu à l’étranger. On a vu beaucoup de nouveaux et jeunes commerçants, qui ouvrent une boutique, puis une deuxième. On n’a pas vu de gens déprimés, bien au contraire. Les multimarques sont aujourd’hui super attractifs. Ils ont évolué dans leur offre, avec plus de diversité. Je crois à fond aux indépendants, aux multimarques. Et grâce à cette mode engagée, je vois une belle opportunité pour une offre encore plus qualitative. Je crois à la proximité, au conseil, au service client qu’offrent les boutiques.

 

Frederic_Maus

 

Un grand merci à Frédéric Maus, pour ses réponses et l’énergie qu’il déploie au profit de la MODE ! Fils de détaillants, il a passé sa jeunesse dans la boutique familiale de vêtements pour hommes à Colmar. Aujourd’hui, il fait se rencontrer les acteurs de ce monde en perpétuel mouvement.

Mentions légales
2019 LABOMODE GROUP