Fashop ou la prospection sur mesure

Comment identifier ses prospects avant de pouvoir les démarcher ?

Extrait L’Essentiel de la Chaussure N° 205 – juin 2019

Comment identifier ses prospects avant de pouvoir les démarcher ? Tout simplement en constituant une base de données.

scan0493v2

1740 marques de chaussures

La base comprend à ce jour un total de 11 059 points de vente multimarques proposant une offre de chaussure dont 6 693 boutiques de prêt-à-porter et 4 366 boutiques spécifiquement chaussure. – la base est actualisée chaque année. Cette patiente collecte d’informations a permis d’établir que près de 1 740 marques de chaussures approvisionnent ces points de vente et qu’en moyenne, et qu’en moyenne, un magasin de chaussures diffuse 25 marques alors qu’un magasin de prêt-à-porter se contente de 5 marques de chaussures. Forte de cette expérience dans le textile, Fashop n’a eu qu’à appliquer ses méthodes à la chaussure. Et à les perfectionner avec le temps.

 

Un ciblage très précis

Fashop a séduit à ce jour 80 marques de chaussures et leurs agents et représentants sur terrain, conquis par la possibilité d’une prospection sur mesure et d’un ciblage marketing qui ne laisse rien au hasard. Fashop c’est une méthode permettant à une marque d’exploiter la totalité de son marché. L’agent peut faire un travail à 100% sur 100% des points de vente. Le commercial peut exploiter la base de données à, partir d’un ordinateur portable, d’une tablette ou, surtout de son mobile (60% de l’utilisation de Fashop). Une application de 3ème génération- sorte de « GPS » de la vente – est actuellement disponible pour localiser et radiographier les prospects grâce à des fonctionnalités multiples permettant de cibler les magasins au plus près de ses recherches.

 

Habillement : une situation pas si noire…

Le service Fashop a l’ambition de d’offrir à ses utilisateurs une information toujours plus complète. C’est ainsi que tout récemment elle a intégré dans ses données le score de solvabilité des magasins établi par son partenaire exclusif Ellisphère (ex COFACE Services). Des scores de 1 à 5, mis à jour en permanence, permettent de juger de la solvabilité du point de vente ou de l’entreprise. Philippe Zeder indique avoir été agréablement surpris de constater que les 2 premiers scores (les meilleurs donc) représentent 70% de la base ! La situation du commerce de l’habillement-chaussure ne serait donc pas si noir… les scores de 4 et 5 ( risques les plus élevés) ne concernant que 10% de la base.